Le mouvement Craft Beer

Un peu d’histoire

Né aux États-Unis dans les années 70, le mouvement « craft » marque le début d’un élan de renouveau du monde brassicole qui a largement dépassé les frontières américaines pour se retrouver un peu partout sur la planète. Les brasseurs ont à leur disposition des ingrédients de grande qualité et ne cessent d’innover pour répondre à une demande de plus en plus débridée de bières à fortes identités.

On peut résumer l’esprit “Craft” par :

  • Un amour inconditionnel des houblons aromatiques puissants.
  • Une envie intarissable d’explorer et d’innover.
  • Un désir fort de partager et de collaborer.

Pamir les styles de bière les plus populaires au sein du mouvement craft, on retrouve :

India Pale Ale :

Produit incontournable de la scène craft, les IPA se déclinent sous plusieurs formes : IPA, session IPA, double IPA, black IPA et plus récemment New England IPA. L’utilisation massive des houblons aromatiques donnent des notes très fruitée (agrumes, fruits de la passion, résine de pin) avec plus ou moins d’amertumes selon les styles.

Les bières acides :

Avec les sours (bières acides), on découvre des sensations totalement différentes. L’amertume cède sa place à une sensation d’acidité plus ou moins franche qui apporte de la fraicheur et de la vivacité. Les styles les plus populaires sont les Gose et les Berliner Weisse. Ils se prêtent bien à l’ajout de fruit.

Les bières fortes:

Ces bières affichant des degrés d’alcool importants (8 à 16 %) peuvent être considérés comme des produits nobles. Ces Imperial Stout, Scotch Ale ou Barley Wine, déjà très épais et savoureux peuvent encore être améliorés avec un vieillissement en barrique (souvent appelés BA ou Barrel Aged). C’est du lourd, mais c’est tout en finesse ! A déguster comme un bon vin….

Les bière innovantes :

Les brasseries présentes nous ont déjà fait le bonheur de brasser des bières originales dont voici quelques exemples :

– La Freekaboo (Brasserie La Débauche): Une stout au marshmallow et à la vanille

– La Sour Cream Rye Ale Oignon Ciboulette (Brasserie Iron) : il faut le boire pour le croire !

– La Rodéo (Brasserie Bendorf) : une triple abricot vieillie en barriques. Cela s’apparente presque plus à un vin liquoreux. Et l’avantage du vieillissement en barrique, c’est qu’il permet de varier subtilement les saveurs que l’on choisisse un ancien fût de sylvaner, un fut neuf ou de faire un assemblage. Le brasseur devient alors œnologue….C’est tout un art !

– Piment Poivron (la Fouillotte) : Blond Ale au poivron et Piment d’Espelette